logo

.

Les annonces de la semaine du RIOCM - 23 mai - https://t.co/FPN9ikqTRi

Les annonces de la semaine du RIOCM - 16 mai - https://t.co/D1LjRO995O

Les annonces de la semaine du RIOCM - 9 mai - https://t.co/w28oiSPRRe

Load More...

logo
12 novembre 2014    Nouvelles

Mémoire des regroupements de Montréal sur le projet de loi 10

Voici le mémoire des regroupements régionaux d’organismes communautaires de Montréal,  déposé à la Commission de la santé et des services sociaux de l’Assemblée nationale.

Cours-d-anglais-PDF

12 novembre 2014-Mémoire des regroupements régionaux de Montréal sur le projet de loi 10

Voici les regroupements qui l’ont signé

Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM)

Coalition pour le maintien dans la communauté (COMACO)

Comité régional des associations pour la déficience intellectuelle (CRADI)

Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM)

Regroupement des organismes de promotion du Montréal métropolitain (ROPMM)

Réseau alternatif et communautaire des organismes en santé mentale de l’île de Montréal (RACOR en santé mentale)

Réseau d’action des femmes en santé et services sociaux (RAFSSS)

Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM)

Table des organismes communautaires montréalais de lutte contre le sida (TOMS)

 

En voici un extrait:

« Le Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM) et les regroupements régionaux d’organismes communautaires de Montréal sont très préoccupés par le projet de loi 10, qui touche de façon particulière notre région.

À l’instar de la très grande majorité des organisations qui ont déposé des mémoires à la commission parlementaire, nous rejetons les orientations du projet de loi 10 qui annoncent une nouvelle vague de fusions d’établissements en santé et services sociaux. Ce projet de fusions est assorti d’une grande centralisation des pouvoirs au ministère de la Santé et des Services sociaux et d’un recul marqué de la participation démocratique à la gestion du réseau de la santé et des services sociaux.

La disparition de l’Agence de la santé et des services sociaux nous fait craindre qu’il soit difficile de maintenir une coordination et une cohésion régionales dans certains domaines, dont le programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC), l’itinérance, le soutien au logement social ainsi que la mise en oeuvre régionale de certains plans d’action, comme ceux visant la jeunesse, la santé mentale, la déficience intellectuelle, la déficience physique, les soins aux personnes âgées en perte d’autonomie, le SIDA, la violence conjugale… »

Conception: Coopérative Molotov