logo




Facebook

On a beaucoup parlé du racisme systémique cet automne. Certains éditorialistes l'ont pourfendu dans leur journaux, parlant à travers leur chapeau plus souvent qu'autrement. Ça vous a peut-être emmêlé vous aussi. Si vous vous posez des questions ou aimeriez davantage en entendre parler, voici un atelier pour vous.

Atelier de formation «Le racisme systémique, parlons-en!»
... See MoreSee Less

Atelier de formation «Le racisme systémique, parlons-en!»

janvier 24, 2018, 6:30 - janvier 24, 2018, 7:30

La Ligue des droits et libertés vous invite à l'atelier de formation «Le racisme systémique, parlons-en!». Pourquoi parle-t-on encore de races aujourd’hui? Si les races n’existent pas, peut-...

View on Facebook

.

Notre bulletin de janvier 2018 - des nouvellles du PSOC https://t.co/90Z5NhVADw

Les annonces de la semaine du RIOCM - 11 janvier 2018 - https://t.co/UVagnKZwPC

Le RIOCM vous souhaite un temps des Fêtes heureux et solidaire! On vous revient le 8 janvier pour un hiver mobilisé! https://t.co/SvxHeKAWu7

Load More...

logo
6 avril 2017    Nouvelles

Document d’analyse : le budget des faux espoirs

Le RIOCM vous propose une analyse du budget libéral 2017-2018, avec une emphase particulière sur les nouvelles touchant le milieu communautaire.

Le 28 mars dernier, le ministre des Finances, Carlo Leitão, présentait son troisième budget depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux en 2014. Dans son discours devant l’Assemblée nationale, le ministre a parlé du budget « de l’espoir retrouvé[1] ». Après deux années d’austérité, on nous a fait miroiter des réinvestissements majeurs, notamment en éducation et en santé.

De l’avis du RIOCM, on nous a plutôt présenté un budget de la déception. Bien qu’on y trouve effectivement des réinvestissements dans plusieurs secteurs, ceux-ci sont insuffisants pour réparer les dommages causés par les trop nombreuses compressions des dernières années.

De plus, le budget provincial 2017-2018 prévoit des baisses d’impôt totalisant 1,2 milliard $. Celles-ci ne ciblent ni la classe moyenne, ni les familles, ni les personnes seules et ne sont pas compensées par une augmentation des impôts des plus riches. Le gouvernement se prive encore une fois de revenus dont il aurait besoin pour financer adéquatement les programmes sociaux et les services publics.

[1] Gouvernement du Québec. 2017. Discours sur le budget 2017-2018, [en ligne] http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/2017-2018/fr/documents/Budget1718_Discours.pdf.

Conception: Coopérative Molotov