logo




Facebook

7 days ago

RIOCM

Les annonces de la semaine du RIOCM - 10 janvier 2019 - mailchi.mp/riocm/annonces20182019-1004415 ... See MoreSee Less

View on Facebook

.

Les annonces de la semaine du RIOCM - 10 janvier 2019 - https://t.co/gntRPTjlPa

Appel de projet : Programme de soutien aux actions favorisant les saines habitudes de vie chez les aînés - https://t.co/oR65K4CpvK

Info-mobilisation : ce qui se passe après les Fêtes avec Engagez-vous - https://t.co/kXtoz2G8pE

Load More...

logo
16 octobre 2017    

PSOC : 2 millions $ d’argent frais à Montréal, mais des préoccupations majeures pour sa répartition

Par Sébastien Rivard, coordonnateur

La ministre Lucie Charlebois annonçait le 22 juin 2017 un budget supplémentaire de

10 millions $ pour le Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC), dont

1 978 500 $ pour la région de Montréal. Il s’agit d’une enveloppe destinée à consolider le financement à la mission des organismes de façon récurrente. Le Ministère de la Santé et des Services sociaux a déterminé certaines orientations générales pour la répartition de cette enveloppe, que le CIUSSS du Centre-Sud doit impérativement prendre en considération : accorder un premier financement aux organismes admis, mais non financés; prioriser ceux qui reçoivent le moins dans leur typologie; prioriser les organismes ayant des revenus totaux modestes, c’est-à-dire inférieurs à la moyenne.

Le RIOCM et les autres regroupements régionaux ont été informés de ces balises de répartition et se sont concertés sur des préoccupations communes dans ce dossier. D’entrée de jeu, nous déplorons la taille de cette enveloppe de rehaussement qui n’arrivera à répondre qu’à une faible partie des besoins pour la région, évalués à plus de 80 millions $ par année. Vraisemblablement, il n’y aurait qu’environ un quart des organismes accrédités au PSOC qui pourront bénéficier d’un financement additionnel cette année. Soulignons par contre notre satisfaction que les organismes en attente d’un premier financement soient enfin considérés.

Nous dénonçons avec vigueur la prise en compte des revenus totaux des organismes et l’exclusion de ceux se situant au-dessus de la moyenne. Il nous semble tout à fait incongru de pénaliser les organismes qui trouvent des revenus supplémentaires à ceux qu’ils reçoivent pour leur mission, pour mieux répondre aux besoins de leurs membres. Cela va également à l’encontre du discours politique de la ministre Charlebois, qui affirmait récemment que le gouvernement ne pouvait répondre à tous les besoins et que les organismes doivent chercher du soutien financier dans leur communauté.

Bien que nous comprenions que cette enveloppe ne pourrait répondre aux besoins de tous les organismes, nous souhaitons qu’un maximum d’organismes puisse bénéficier d’un rehaussement significatif. Si l’on maintient la priorité aux organismes les moins financés cette année, nous souhaitons que les prochaines enveloppes de rehaussement puissent prendre en compte les besoins de ceux qui n’auront pas été priorisés. Notons que le plan de rehaussement adopté par le MSSS comprend d’autres enveloppes d’ici 2021 et que nous attendons environ 3 millions $ supplémentaires dans la région de Montréal.

Selon les dernières informations disponibles, les organismes ayant été sélectionnés recevront un avis de rehaussement d’ici la fin de l’année 2017 et pourront obtenir les versements en janvier au plus tard. Nous poursuivrons la lutte sans relâche pour obtenir une reconnaissance des besoins de l’ensemble des organismes et un plan de rehaussement à la hauteur de leurs besoins légitimes pour répondre aux besoins de la population montréalaise.

Conception: Coopérative Molotov