logo




Facebook

5 days ago

RIOCM

Les annonces de la semaine du RIOCM - 10 janvier 2019 - mailchi.mp/riocm/annonces20182019-1004415 ... See MoreSee Less

View on Facebook

.

Les annonces de la semaine du RIOCM - 10 janvier 2019 - https://t.co/gntRPTjlPa

Appel de projet : Programme de soutien aux actions favorisant les saines habitudes de vie chez les aînés - https://t.co/oR65K4CpvK

Info-mobilisation : ce qui se passe après les Fêtes avec Engagez-vous - https://t.co/kXtoz2G8pE

Load More...

logo
19 mars 2015    

Éditorial : L’austérité, une recette qui ne fonctionne pas.

Par Sébastien Rivard, Coordonnateur.

Contrairement à ce qu’on croit, l’austérité n’est pas une nouvelle lubie de nos gouvernements, mais une assez vieille théorie qui a été élaborée par les économistes américains de l’école de Chicago dans les années 1980, puis expérimentée au Chili sous la dictature et par Margaret Thatcher en Angleterre.

L’idée est que le marché privé serait le mieux placé pour livrer les services à la population et que l’État doit être réduit à sa plus simple expression.

Au Québec, on a assisté à plusieurs vagues de compressions budgétaires, peu importe le parti politique au pouvoir. Rappelons-nous le déficit zéro de Lucien Bouchard, suivi de la réingénierie de l’État de Monique Jérôme-Forget et de la savoureuse « révolution culturelle » de Raymond Bachand.

Le choix du gouvernement Couillard de couper de façon drastique dans les services publics pour réduire les impôts et augmenter les tarifs (TVQ, Hydro-Québec, CPE) est inspiré de la même recette, mais cette fois-ci en version fast-food indigeste!

L’écrasante majorité des économistes, groupes sociaux et syndicats s’entendent pour dire que cette politique plongera le Québec dans une récession et qu’il faudrait trouver d’autres moyens d’équilibrer le budget. Même le FMI, qui a prôné ces politiques d’austérité pendant tant d’années, affirme désormais qu’il est temps de taxer les riches au Canada et dans l’ensemble des pays industrialisés.

Le mouvement communautaire refuse avec vigueur ces politiques qui fragilisent la population. Nous n’accepterons pas le marché de dupe qui nous est proposé par le gouvernement: remplacer le secteur public à moindre coût. Nous réclamons que soient pleinement reconnus notre rôle social et notre contribution au bien-être dans nos communautés. Nous n’accepterons plus que le gouvernement maintienne un tiers des organismes communautaires dans une situation précaire avec moins de 50 000 $ de subvention annuelle et qu’il prétende qu’il n’a pas les moyens d’investir davantage. L’austérité, nous y sommes plongés malgré nous depuis trop longtemps, et l’appel à la philanthropie n’y changera rien. Les organismes communautaires de tous les secteurs seront au rendez-vous pour les grandes et petites mobilisations du printemps.

Conception: Coopérative Molotov