logo




Facebook

.

Les annonces de la semaine du RIOCM - 14 mars - https://t.co/1KycUi6Fbv

Info-mobilisation : retour sur la manifestation du 20 et bilan de la campagen Engagez-vous - https://t.co/yGPsF1UWr4

Les annonces de la semaine du RIOCM - 28 février - https://t.co/zvEWxj7uNC

Load More...

logo
21 octobre 2014    

Une autre vague de compressions à Centraide du Grand Montréal

Par Marie-Chantal Locas, agente d’analyse, de formation et de liaison

Au début de l’été, le RIOCM lançait un sondage auprès des organismes communautaires de la région de Montréal dans le but de mieux comprendre l’impact des compressions effectuées par Centraide du Grand Montréal. Puisque le bailleur de fonds connaît depuis quelque temps des difficultés avec ses campagnes de financement, il a annoncé au printemps des coupes de 2% pour l’ensemble des groupes qu’il finance. Ajoutés à cela, cinquante groupes ont vu leur financement réduit jusqu’à 30% et huit organismes ont appris qu’ils allaient perdre la totalité des fonds qu’ils recevaient jusqu’alors. Dans ce contexte, le RIOCM s’est interrogé sur les raisons évoquées par Centraide du Grand Montréal pour discriminer les groupes de la sorte. Qu’est-ce qui justifie qu’un organisme perde 25% de sa subvention, alors qu’un autre n’en perd que 2%? Pourquoi Centraide du Grand Montréal retire-t-il soudainement son financement à huit organismes? C’est pour répondre à ces questions que le RIOCM a lancé son coup de sonde.

Trente-sept organismes ont répondu à l’appel et ont rempli le sondage diffusé en ligne. Parmi ceux-ci, neuf ont subi des compressions allant au-delà du 2% de réduction appliquée à l’ensemble des groupes financés par le bailleur de fonds. La majorité de ceux-ci ont subi ces coupes au niveau de projets qui étaient financés par Centraide du Grand Montréal. Les montants retirés aux organismes varient et représentent de 4% à 100% du financement qui était alloué jusque-là. Si les compressions ont pour la plupart visé des projets spécifiques, trois organismes devront composer avec d’importantes réductions de leur financement à la mission. Variant de 16% à 100% du financement reçu, certains groupes devront user d’imagination pour pallier les sommes perdues.

Parmi les raisons évoquées par Centraide du Grand Montréal pour justifier les compressions au-delà de 2%, le bailleur de fonds fait référence aux évaluations des organismes qui ne sont pas satisfaisantes. On mentionne, entre autres, que les objectifs poursuivis par certains groupes sont mal définis, que les résultats atteints ne sont pas satisfaisants ou encore que les programmes d’intervention sont mal structurés de sorte que les populations ciblées ne sont pas rejointes. Toutefois, plusieurs organismes affirment n’avoir jamais entendu parler de telles évaluations auparavant. Ainsi, les compressions ont été effectuées sans leur laisser le temps de clarifier ce qui devait l’être ou de rectifier le tir de manière à répondre aux exigences. D’après les résultats du sondage, il ne semble pas avoir y avoir un secteur d’activité ciblé spécifiquement par Centraide du Grand Montréal pour effectuer ses coupes.

Face à cette situation, le RIOCM réfléchit actuellement aux mesures à prendre pour défendre les intérêts de ses membres dans ce dossier. Un comité est en voie d’être créé et une rencontre avec la direction de Centraide du Grand Montréal sera sollicitée sous peu. Nous vous tiendrons au courant des actions qui suivront!

Conception: Coopérative Molotov