logo




Facebook

.

Les annonces de la semaine du RIOCM - 14 mars - https://t.co/1KycUi6Fbv

Info-mobilisation : retour sur la manifestation du 20 et bilan de la campagen Engagez-vous - https://t.co/yGPsF1UWr4

Les annonces de la semaine du RIOCM - 28 février - https://t.co/zvEWxj7uNC

Load More...

logo
1 novembre 2018    

Augmentation des crédits PSOC – financement à la mission

Lors du dernier budget, Québec annonçait 17 millions supplémentaires en mission globale au PSOC. Pour Montréal, cela représente 2,9 millions d’argent neuf. Comme pour l’an passé, la répartition entre les régions est basée sur le nombre de groupes existants par région.

 

Notre cadre régional prévoit un mode de répartition basé sur la réduction des écarts de financement entre les groupes, tout en tenant compte des réalités propres aux 5 typologies reconnues. Cette répartition considère également les besoins de consolidation des groupes, tout en reconnaissant le sous-financement des organismes.

 

Dès le mois de mai, les regroupements sectoriels et le RIOCM ont réitéré leur volonté de participer aux discussions entourant la répartition entre les groupes. Au mois d’août, les directives ministérielles de répartition étaient connues et la date limite du 31 octobre était fixée. Malgré nos nombreuses demandes de participation, nous avons été avisés de la méthode de répartition retenue par le Service régional le 16 octobre, alors que l’exercice était à toute fin pratique terminée. On nous informait que les directives ministérielles et le court délai restant ne permettrait probablement pas de tenir compte de notre avis de façon significative.

 

Les groupes financés au PSOC à la mission globale devraient savoir au début décembre s’ils recevront un rehaussement et à quelle hauteur. Nous ne possédons pas cette information pour le moment. Nous avons fait savoir au Service régional que nous ne cautionnions en rien l’exercice de répartition, qui ne respecte ni notre mode de répartition régional, ni la nature même du financement à la mission. Les critères ministériels ouvrent la porte à des appréciations arbitraires du travail des groupes et prêtent flanc aux interventions politiques.

 

Critères ministériels de répartition :

  • Être conforme dans sa reddition de compte
  • Faire face à des augmentations de besoins ou des défis particuliers pour y répondre.
  • Faire face à une augmentation de la masse salariale.
  • Attribuer des montants minimum de 5000$

Conception: Coopérative Molotov