logo




Facebook

3 days ago

RIOCM

Ce matin, la Ville lançait son plan d'action en développement social. Notre avis dès qu'on aura analysé celui-ci.François Bergeron, président de la Coalition montréalaise des Tables de quartier, prend la parole lors du dévoilement de Rassembler Montréal, le Plan d'action en développement social 2019-2020 de la Ville de Montréal.

« Si nous voulons un impact, il nous faut des interventions soutenues, intégrées et collectives. »

De plus, la Coalition est heureuse de constater que la Ville souhaite mettre la personne et le quartier au coeur des interventions.

« Il faut promouvoir la participation citoyenne des personnes concernées, afin qu’elles puissent s’impliquer dans le développement et l’amélioration de leur milieu de vie. »
... See MoreSee Less

View on Facebook

.

Les annonces de la semaine du RIOCM - 12 septembre - https://t.co/wOk1q2K5hN

Bulletin du RIOCM - les dates à retenir pour la rentrée - https://t.co/MVwqArkUq6

Les annonces de la semaine du RIOCM - 5 septembre - https://t.co/1qQNvQNlMc

Load More...

logo
17 mars 2016    Nouvelles

Le budget du Québec provoque colère et indignation dans les organismes communautaires

MONTRÉAL, le 17 mars 2016 – Pendant que des groupes ferment à Montréal et que la plupart souffrent des conséquences d’un sous-financement chronique, le 3e budget Leitão continue de les ignorer. Le Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM) est déçu de constater que malgré plus de 10 ans de revendications pour un meilleur financement à la mission, aucune avancée significative n’a eu lieu cette année encore pour la très grande majorité.

« La ministre Charlebois nous dit d’attendre le retour à l’équilibre budgétaire, mais même quand celui-ci est atteint, le gouvernement préfère saupoudrer des miettes et ne gérer que les situations de crise », réagit Sébastien Rivard, coordonnateur du RIOCM. « Ce dont le Québec a besoin, c’est que le gouvernement arrête ses mesures d’austérité et qu’il finance adéquatement les organismes communautaires ! », continue-t-il.

Alors que les groupes ont déjà du mal à répondre à la demande, le gouvernement continue d’affamer le réseau de la santé et des services sociaux avec une augmentation des dépenses trop faible pour combler les besoins de la population. « Le gouvernement se déleste de ses responsabilités et veut sous-traiter de plus en plus de services au milieu communautaire. C’est tout simplement inacceptable! », s’indigne M.Rivard.

Le RIOCM déplore que le communautaire soit encore une fois maintenu dans la précarité et poursuivra sa lutte pour une meilleure reconnaissance et un financement adéquat.

Conception: Coopérative Molotov